Les enfants déterminent le moment

Les enfants déterminent le moment

Quand on vient de se lancer dans une nouvelle relation amoureuse, on souhaite partager son bonheur et présenter le nouveau ou la nouvelle partenaire à ses enfants. Mais quel est le bon moment? Et à quoi faut-il veiller lors de la première rencontre?

Par Cälia Steinlin-Danielsson et Jean-Luc Guyer

«Mes filles avaient souhaité faire la connaissance de ma nouvelle partenaire. Elles s’étaient réjouies de la rencontre et nous l’avions préparée ensemble. L’accueil fut déjà cordial et sans complications. Avec les vêtements que m’a partenaire avait choisis, elle avait plu à ma fille ainée. Quant à la cadette, elle discuta bientôt avec elle du dernier roman préféré. Spontanément, nous avons ajouté une promenade en ville après le repas de midi et nous avons regretté tous les quatre que la soirée était déjà prévue pour autre chose.»
Ce serait tellement simple si la première rencontre avec la nouvelle partenaire ou le nouveau partenaire pouvait toujours être aussi harmonieuse. Malheureusement, la réalité est souvent moins rose. En effet, pour que la nouvelle partenaire ou le nouveau partenaire soit sympathique pour les enfants et qu’une bonne relation se développe dès le départ, il faut tenir compte de nombreux facteurs. Mais la première rencontre est importante. Elle doit donc être bien choisie et mûrement réfléchie. Pour cela, il n’existe pas de voie royale, mais quelques aspects à prendre en compte.

La relation est-elle sérieuse?

D’abord, il faut se demander si on se sent vraiment à l’aise dans la nouvelle relation. Est-ce que je peux m’imaginer de passer une longue période avec cette personne? Au fond, ai-je envie d’une relation sérieuse et durable? Si ces questions laissent une sensation bizarre, il vaut mieux encore attendre un peu pour une rencontre. On peut ainsi donner à la nouvelle relation la chance de devenir un peu plus solide. En même temps, on peut éviter pour les enfants qu’une nouvelle amitié à peine entamée soit interrompue au bout de peu de temps.

La douleur de la séparation est-elle forte?

Un autre aspect consiste à déterminer dans quelle mesure les enfants arrivent à surmonter la séparation des parents. Si la séparation remonte à peu de temps et les enfants sont encore plein de tristesse et de déception ou colère, il est recommandé de procéder avec prudence et de s’approcher du sujet en douceur. De même, si l’autre parent est encore très blessé ou en colère, les enfants peuvent se retrouver dans un conflit de loyauté si une nouvelle personne de référence entre dans la famille. Dans la mesure du possible, il faut informer l’autre parent avant la première rencontre. Ainsi, il n’a pas l’impression d’être trompé et peu mieux faire face aux éventuels sentiments négatifs et incertitudes des enfants.

Quel âge ont les enfants?

L’âge des enfants est également un point important. Les enfants en bas âge peuvent facilement être dépassés par les événements, ne pas comprendre pourquoi une nouvelle personne arrive brusquement dans la vie de leur mère ou leur père et ce que cela représente pour leur relation avec l’autre parent. Il est important de prendre aux sérieux ces angoisses et incertitudes et de montrer à nouveau aux enfants que rien ne change à l’amour pour eux ni à la relation des deux parents avec leurs enfants. Avec des adolescents, on peut décider ensemble quand le nouveau partenaire sera présenté.

La première rencontre

En tout cas, il est recommandé de ne pas se presser pour une première rencontre. Dans un premier temps, il faut une approche en douceur, toujours parler de la nouvelle personne, peut-être montrer des photos aux enfants et surtout observer attentivement leur réaction. Il faut laisser le temps aux enfants, être ouvert à toutes les questions et aussi accepter que les enfants ne fassent pas preuve d’intérêt ou rejettent le sujet. Dans ce cas, ce n’est pas encore le bon moment. Prévoyez une première rencontre seulement une fois que les enfants sont prêts.
Le moment et le lieu de la rencontre dépendent de l’âge des enfants, des préférences de tous les participants et de la saison. Dans tous les cas, un endroit neutre est plus innocent que le domicile où l’on pourrait faire connaissance du nouveau ou de la nouvelle partenaire. Prévoyez un cadre flexible pour le temps. Il vaut donc mieux prévoir une courte promenade avec la possibilité de boire encore un café ensemble, de jouer au foot sur une pelouse ou de faire un détour par un terrain de jeux, plutôt que de se lancer directement dans un dîner à trois plats ou une semaine de vacances de ski.

Lorsqu’on veille à ces aspects, on est bien préparé au premier contact et la relation peut évoluer comme dans notre exemple en introduction: «Suite à cette rencontre, mes filles m’ont écrit un SMS et m’ont remercié pour cette belle journée. Ma partenaire a proposé d’inviter les filles le weekend suivant à une excursion en montagne. J’étais très soulagé.
Malgré cette entrée en matière idéale, il a néanmoins fallu du temps pour voir naitre une relation responsable. Pendant les années du divorce, mes filles s'étaient habituées à ne voir que peu de temps leur père le weekend et ressentaient parfois ma partenaire comme une concurrence. Ma partenaire aussi a dû s’arranger avec son nouveau rôle de belle-mère à temps partiel et ce fut pour moi un défi de concilier tous les besoins. Mais la patience a valu la peine!»

Cet article a été rédigé en collaboration avec l’institut IAP Institut für Angewandte Psychologie . L’IAP soutient et accompagne les familles ainsi que les enfants et adolescents avec des conseils psychologiques.

Trouver partenaire ici

Cet article: